Aller au contenu
Accueil » Articles » Le tourisme équestre : 8 raisons de prévoir une balade à cheval à l’étranger

Le tourisme équestre : 8 raisons de prévoir une balade à cheval à l’étranger

Bonjour !
Si vous aimez l’équitation d’extérieur, vous voudrez sans doute lire mon guide des 16 astuces simples pour réussir ses balades à cheval. Cliquez ici pour télécharger le guide gratuitement ! 🙂

J’ai la chance d’avoir une maman cavalière, c’est donc elle qui m’a mise petite sur un poney.
J’ai la chance d’avoir des parents qui adorent voyager, c’est donc avec eux que j’ai découvert petite et adolescente de nouveaux pays.

Et pendant nos voyages à l’étranger, mes parents prévoyaient presque toujours une balade à cheval.

C’est ce dont j’ai envie de vous parler aujourd’hui : le tourisme équestre et comment il permet d’avoir un regard nouveau sur le pays qu’on est en train de visiter.

 

1 Découvrir le pays autrement et en prenant son temps

Une balade à cheval à l’étranger, c’est prendre des chemins qu’on n’aurait jamais pris autrement, accompagné d’un guide équestre qui va aussi pouvoir vous parler de son pays, de sa région.

À Lombok par exemple, on a fait plusieurs randonnées à cheval dans la campagne, du coté de Kuta, loin des sites touristiques de l’île. On montait à cheval tôt le matin ou tard le soir pour éviter la chaleur.
Je me souviens avoir vu des enfants avec leurs uniformes entrer à l’école le matin, des agriculteurs travailler dans les champs, des familles réunies sur le perron de leur maison.
On est plongé dans le quotidien d’un pays, son authenticité, très loin des files de visiteurs qui attendent leur ticket pour tel ou tel temple (même si oui, c’est très sympa aussi de visiter de magnifiques temples, c’est juste que ce n’est pas la même ambiance). 

Ensuite, une balade à cheval c’est 90% du temps au pas, ça laisse donc le temps de découvrir des paysages sans aller trop vite, à une hauteur un peu plus grande que lorsqu’on marche (on voit donc davantage de choses avec un angle différent).

tourisme a cheval Lombok

 

2 Le tourisme équestre pour visiter des sites touristiques de façon originale


Quand j’étais en 6ème, mes parents nous ont emmené en voyage en Egypte.
Je me souviens de pas mal de moments de ce voyage, mais je garde surtout un souvenir mémorable d’une balade à cheval faite en fin de journée, au coucher du soleil, à côté des pyramides. C’était vraiment un bon moment : partagé avec mes parents et mon frère, comme si on remontait le temps, dans mon imagination de petite fille de 11 ans, j’étais revenue au temps des pharaons et des papyrus, où les voitures, où le monde moderne en général, n’existaient plus.

Voir un site touristique à cheval c’est voir un site touristique autrement. Sous un autre angle. Une nouvelle expérience.

 

3 Le tourisme à cheval : voir et tester de nouvelles façons de monter

J’aime monter à cheval dans un autre pays parce qu’on peut échanger sur sa passion pour les chevaux avec son guide ou avec les autres personnes qui font la balade avec nous.

Quand je suis partie dans le Nevada par exemple en immersion dans un ranch, j’ai découvert un monde que je ne connaissais que par les films et les livres.
J’ai pratiqué la monte western, j’ai regardé comment les cowboys dressaient les jeunes chevaux, j’ai appris quelques rudiments pour le convoi du bétail, etc.

On était très différent : un cow-boy de 40 ans qui a presque toujours vécu dans un ranch aux Etats Unis et une étudiante française urbaine qui n’a connu que l’équitation anglaise, sur énormément de discussions on aurait été en complet désaccord (surtout ne jamais parler de politique ;-)) mais on avait cet amour des chevaux comme point commun et ça suffisait à créer des discussions pendant des heures.

tourisme equestre nevada

 

4 Le tourisme équestre : vers un tourisme plus naturel et écologique

Cela fait plusieurs années déjà qu’un vrai questionnement se crée autour de notre impact sur la nature et le voyage est un secteur qui n’y échappe pas : billets d’avion, locations de voiture, hébergements. D’après le ministère de la transition écologique, le tourisme est par exemple à l’origine de 5% des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

L’étude est aussi prédictive et prévoit pour 2050 une forte croissance du tourisme avec forcément un accroissement de la consommation d’énergie (de 154%) et un accroissement des émissions de gaz à effet de serre (de 131%). C’est une étude prédictive bien sûr mais les chiffres avancés font peur.

Comme la marche ou le vélo, la balade à cheval est donc un mode de tourisme qui a moins d’impact négatif sur l’environnement, en partant du principe, bien sûr, qu’on ne va pas choisir de partir en randonnée à cheval en Nouvelle Zélande si on habite en France (l’avion n’étant pas le mode de transport le plus vert).

 

5 Vivre une expérience inoubliable en pleine nature

J’ai eu la chance de pouvoir faire des balades en bord de mer à Djerba en Tunisie ou encore au Maroc vers Mirleft. Les balades en bord de mer sont toujours des souvenirs magnifiques, une autre façon de découvrir les plages et il y a souvent ce petit pic d’adrénaline un peu sportif avec le traditionnel galop sur la plage qui en met plein les yeux.
Se baigner avec les chevaux est également un super moment, on l’a fait à Lombok il y a quelques années (et en Irlande il y a une vingtaine d’années mais pour le coup ce n’était pas voulu on était tous tombé à l’eau !).

En montagne c’est génial aussi, je pense également aux lacs, aux campagnes, aux forêts, il y a tellement de beaux endroits à découvrir et ce retour aux sources, à la nature, qui revient à chaque balade.

tourisme equestre Lombok

6 Le tourisme équestre : une autre façon de découvrir les villes

Cela peut paraître étonnant, mais dans certaines villes on peut faire des balades à cheval. C’est une façon assez inhabituelle de visiter les villes avec toujours cette réflexion sur le difficile équilibre (le déséquilibre) entre nature et urbanisme.

Bizarrement, j’ai fait des balades à cheval à Los Angeles, il y a en fait des clubs près du Griffith Park, qui permettent d’aller se promener dans cet immense parc à cheval, et pour s’y rendre il faudra néanmoins passer sous deux ou trois tunnels avec de belles grosses routes au dessus.
J’ai fait cette expérience de balade urbaine à Niamey aussi, au Niger : une balade à cheval de deux-trois heures entre latérites, routes goudronnées, arbres et habitations.
Evidemment on évite les routes passantes, le centre ville et ces balades à cheval dans la ville sont en fait localisées dans les poumons verts de la ville : les parcs.

 

7 Le tourisme à cheval : un mix idéal entre sport et visite culturelle


Quand j’étais enfant, je n’étais pas toujours très ouverte aux visites culturelles. Entre visiter un musée et monter à cheval, mon choix était très vite fait, sans hésitation. Mais du coup, quand il s’agissait de faire une balade à cheval pour voir les pyramides égyptiennes, je répondais présente tout de suite.
Astuce pour les parents donc : mixer balade à cheval et visites c’est une excellente idée pour vos petits cavaliers. Gardez donc dans un coin de la tête cette idée de tourisme équestre.

Et puis pour les adultes, c’est toujours intéressant quand on visite un pays de prévoir des activités sportives. L’équitation est un sport génial pour ça puisqu’il combine vraiment bien découverte du pays et sport. Il existe plein d’autres sports de ce type : je pense au vélo, à la marche à pied, mais aussi au rafting, à la plongée sous-marine, etc.

colonie de vacances montana

 

8 Et si je suis débutant à cheval ?

Vous avez très envie de faire une balade à cheval en voyage mais vous ne montez pas à cheval le reste de l’année, vous n’en avez quasiment jamais fait ou même jamais fait mais vous aimez bien les chevaux. Dans ce cas, on ne va pas partir sur une randonnée d’une journée mais vous pouvez tout à fait prévoir une petite balade d’une heure ou 1h30.

Indiquez que vous êtes débutant, venez avec un pantalon, des chaussures qui ferment (avec petits talons c’est encore mieux), un tee shirt confortable et c’est parti ! Pensez à mettre un casque (normalement les clubs en fournissent et même les cavaliers expérimentés en mettent pour leur sécurité).

 

À vos commentaires maintenant ! Quand vous êtes à l’étranger, est-ce que vous essayez de planifier une balade à cheval ? Et parmi celles que vous avez faites, à laquelle pensez-vous en premier ?
Pensez-vous que le tourisme équestre va se développer ces prochaines années, tout comme la randonnée à pied ou le vélo, dans une perspective d’un tourisme plus écologique ?

 

Si l'article vous a intéressé, n'hésitez pas à le partager à d'autres passionnés d'équitation !

Laisser un commentaire