Aller au contenu
Accueil » Articles » Séjour dans un ranch américain : comment faire le bon choix ?

Séjour dans un ranch américain : comment faire le bon choix ?

Bonjour !
Si vous aimez l’équitation d’extérieur, vous voudrez sans doute lire mon guide des 16 astuces simples pour réussir ses balades à cheval. Cliquez ici pour télécharger le guide gratuitement ! 🙂

Aujourd’hui j’ai envie d’un vous parler de mon expérience à cheval au Nevada. En 2009 je suis partie étudier quelques mois aux Etats Unis, un premier rêve qui se réalisait. Los Angeles pour peaufiner mes études de cinéma, je ne pouvais pas rêver mieux.

Un autre rêve me titillait évidemment : l’ouest américain, vivre quelques semaines dans un ranch, découvrir une nouvelle façon de monter à cheval – l’équitation western (les selles western) –, de nouveaux paysages, un métier vieux comme le monde souvent représenté avec les images classiques et fantasmées du retour à cheval au soleil couchant des cow-boys, au son de la country ou encore du convoi du bétail avec de magnifiques chapeau de cow-boys (et cow-girls) sur la tête et des chevaux dressés d’une façon tellement différente. Le Wyoming, le Colorado, le Nevada, le Montana, l’Arizona, l’Utah : tous ces états américains me faisaient rêver (et me font encore rêver d’ailleurs pour leurs grands espaces notamment et leur culture équestre si différente).
La musique country : j’adore. Et les santiags j’en ai porté pendant plusieurs années après mon retour des Etats-Unis. J’avais acheté la paire à Palm Springs et elles ont été mes chaussures préférées pendant longtemps.
Bref, j’avais envie de découvrir cet univers mais pas en mode carte postale. Je vous raconte d’ailleurs cette expérience dans un autre article sur le Nevada et la découverte de la monte western.

Et dans cet article, je vais vous donner les différentes options qui s’offrent à vous pour séjourner dans un ranch américain tout en vous racontant comment j’ai trouvé le ranch d’Elko dans le Nevada.
Première étape : quelques recherches sur Google : séjour équitation western, western horse riding vacation, vacances dans un ranch, holidays in a ranch, etc. J’ai cherché en français mais aussi en anglais.

vacances dans un ranch a cheval

1 Séjour dans un ranch : l’option économique du woofing 

Définition du woofing

J’ai donc cherché un ranch et je me suis d’abord tournée vers le woofing. Le concept : on travaille dans une ferme ou un ranch et en échange on est logé et nourri gratuitement. Je trouvais ça super pour deux raisons : grosses économies et une immersion véritable dans un ranch au plus près de la vie quotidienne des ranchers. 

Je me suis donc rendue sur leur site : https://wwoofusa.org/ 

À noter d’ailleurs il y en a aussi un site pour la France https://wwoof.fr/fr/ et si dans la recherche vous cochez dans les filtres Elevage ovin, caprin, équin et que vous mettez comme mot clé cheval vous tombez sur 86 fermes dans toute la France.

De mon coté je voulais profiter d’être aux Etats Unis pour faire du woofing dans un ranch américain.

Sur le site américain, vous pouvez lancer une recherche comme sur le site français pour trouver un séjour dans un ranch par exemple.

Vous avez un filtre intéressant pour notre recherche c’est Pratiques agricoles. Vous pouvez sélectionner “Elevage ovin, caprin, équin” et taper ensuite dans votre recherche des mots clés (horse, horses, ranch). Cela vous donne un peu moins de 200 résultats, à vous ensuite de piocher dans ce qui vous tente.
Quand j’avais fait la recherche j’avais contacté 3-4 ranchs dont le Mc Donald Ranch qui n’y est plus maintenant.

Contacter un ranch

Gmail est amusant car j’ai pu retrouvé le mail que je leur avais envoyé :

“Hi there,

My name is Ariane. I am twenty three years old and I’m french. From january to march, I will study in CSULA, in California. After these three months, I would like to go in a ranch to help people and discover this world. That’s why I am now a wwhoofer.

Reading the book with all the farms and the ranches, I find your ranch, Mc Donald Ranch, and I think the work you suggest can suit me. I am fond of horses : I am riding since ten years so I am quite comfortable with horses and I am ready to learn more. Moreover, I like other animals too: cats, dogs, goats. I am not at all afraid of them, and I am interested in taking care of them. 

I like children too. I don’t smoke, don’t use drugs. I sometimes drink a glass of wine when there is a party or a good occasion, but I can avoid drinking for a month too. In fact, what I like are animals, speaking with people.

I would like to come and help you in April. I would like to stay more, but I have my thesis to write and give to my teacher in France, in May… But I think I can help you a lot staying one month.

I would be very happy to come and discover your world, to see the way you work, the way you live. One of my dreams has always been living in an american ranch close to horses and other animals so I am very motivated.

Moreover, working with animals in a concrete way is very close to my heart. 

Thank you for your answer,

Faithfully,”

ça n’a pas fonctionné à l’époque : les ranchs voulaient quelqu’un pour de longues durées : plutôt deux-trois mois voire plus et de mon côté j’étais disponible un mois maximum car je devais ensuite repartir en France à cause de mon visa et pour finir mon mémoire de M2.
Encore maintenant, je pense que les ranchs qui font du woofing cherchent des personnes pour plusieurs mois pour des raisons de simplicité et de praticité évidente : au début on apprend et on va demander pas mal de temps aux hôtes pour nous expliquer le fonctionnement du ranch, les activités quotidiennes. L’efficacité va venir dans un second temps et si on reste seulement un mois elle va être beaucoup plus limitée.

wwoof états unis ouest américain

Aujourd’hui je ne trouve plus ce Mc Donald Ranch dans la liste mais il y en a quelques-uns qui par exemple méritent qu’on s’y penche :

  • “Family farm and homestead with horses in beautiful Appalachian Mountains foothills”
  • un ranch associé à une ferme (légumes) en Alaska
  • une ferme équestre dans le Wisconsin
  • “family operated horse ranch with mustang rescue” en Arkansas
  • “Equine rescue and rehabilitation” dans les Ozarks (Missouri)
  • “Horse ranche focusing on rescue horses and horsemanship” dans le Kentucky
  • “6500-acre grass-based beef ranch” dans le Dakota du Sud
  • “Help Rescue Horses” au sud de la Californie (au dessus de Los Angeles).

Finalement je ne suis donc pas partie avec ce système. À postériori je pense que j’aurais appris plein de choses, vraiment découvert un univers, un métier, mais j’aurais sans doute été déçue de ne pas beaucoup monter à cheval. Le côté séjour équitation western serait sans doute vraiment passé au second plan. C’est le risque je pense car quand on fait du woofing : on ne choisit pas ses activités, on réalise plutôt les tâches qu’on nous donne et s’il faut réparer des barrières, donner à manger aux animaux et ramasser les crottins, c’est ça qu’on fera en majorité pendant notre séjour dans le ranch américain.

2 Séjour dans un ranch : coûteux mais si belle expérience – les ranchs où vous êtes un guest

Je me suis donc tournée vers une autre option : il me restait un peu de sous sur mon compte en banque et je tenais vraiment à réaliser ce rêve alors je me suis mise en quête d’un ranch qui accueille des invités sur deux ou trois semaines. Avec cette option j’allais donc payer le logement, les repas et aussi les activités équestres. 

Le risque principal pour moi c’était de tomber sur un ranch qui fait de cette activité de guests une usine et propose donc par exemple des balades à la queue leu leu le matin de 10h à midi et ensuite un spa ou du tennis l’après-midi avec une capacité de 100 guests à la semaine. Je voulais à tout prix éviter ça car je souhaitais trouver une expérience la plus authentique possible. J’avais envie de faire du convoi de bétail, d’apprendre un peu à manier le lasso, de voir comment on réparait les clôtures, etc. Au final j’ai eu la chance de pouvoir faire tout ça et bien plus : vacciner de petits veaux avec l’aide des cow-boys pas exemple. La seule chose que je n’ai pas pu faire a été de marquer le bétail, j’avoue que j’ai bloqué, je n’ai pas pu le faire et personne ne m’en a tenu rigueur là-bas. 
Une autre astuce consiste à vous renseigner sur les vacances scolaires aux Etats Unis pour essayer de partir à un moment où les enfants sont à l’école, tout en évitant à mon avis Juillet Août avec les fameuses vacances d’été.
Pour vous donner une idée, j’ai fait l’expérience du ranch au mois d’avril et le nombre de guests maximum n’a pas été atteint sur aucune des semaines. Nous avons été au maximum 6 sur une semaine.

Séjour dans un ranch : découverte de Ranchweb

J’ai vite trouvé un site catalogue qui proposait de multiples ranchs : https://ranchweb.com/

Le site existe encore, il a changé bien sûr depuis le temps et il y a maintenant une rubrique “Working Ranches”.

Le concept : vivre la vie de cow-boy, dans un vrai ranch.

On peut trier par prix ou par pays. Pas mal sauf qu’il y a seulement 4 propositions.

Ce que je vous conseille de regarder : le nombre maximum de guests possible. De mon côté je regardais uniquement les ranchs qui accueillaient moins de 10 personnes. C’était pour moi un critère essentiel d’authenticité pour me permettre d’éviter au maximum le côté touriste.

On trouve par exemple celui-ci : https://ranchweb.com/ranches/rowses-1-1-ranch

Après vous pouvez vous regarder aussi cette catégorie : https://ranchweb.com/guest-ranch-vacations qui est un peu un mix entre vie dans un ranch et vacances avec une vingtaine de ranchs dans la liste. Avec ma recherche de peu de guests (moins de 12) j’ai le Geronimo trail guest ranch mais à part de grandes balades ils ne proposent pas vraiment d’immersion dans la vie quotidienne du ranch. Il faudrait donc creuser pour voir ce qu’ils proposent vraiment.

D’autres catégories comme ranchs de luxe, resort ranches ne correspondaient pas du tout à mon type de recherche donc je ne les avais pas sélectionnés. Je comprends tout à fait qu’ils peuvent plaire à d’autres. L’idée est je pense avant toute chose de noter sur un papier ce que vous voulez réellement faire de ce séjour et la relaxation peut tout à fait être un critère – et dans ce cas votre recherche sera un peu différente.

On peut avoir très envie d’aller dans un état en particulier, n’hésitez pas dans le menu principal à choisir par exemple Wyoming ou encore Colorado, Montana, des destinations qui font rêver !

Autre possibilité de recherche dans le menu du haut : sélectionner Ranches et dans By feature prendre Ranches with cattle (ranchs avec du bétail). C’est encore le Rowse’s 1+1 qui sort du lot, en tout cas par rapport à ma recherche.

séjour à cheval dans un ranch

 

Séjour dans un ranch – Autres sites qui listent des ranchs ouverts au public

Il existe d’autres sites catalogues de ranchs aux Etats Unis. Celui là notamment : https://www.duderanch.com/ avec des recherches seulement par état. Si je choisis Colorado par exemple, je tombe sur Music Meadows Ranch, en Arizona il y a celui-ci avec une capacité de 8 personnes : Cold Creek ranch.

Vous l’avez compris c’est une recherche qui prend du temps, je m’étais vraiment passionnée pour le sujet à l’époque, parce que je voulais vivre la meilleure expérience possible et que c’était pour moi un rêve qui devenait réalité.

Encore un site à garder en tête dans vos recherches c’est celui-ci : https://duderanch.org.
Vous allez dans “Find a ranch” dans le menu et là vous pouvez faire une recherche selon différents filtres. Vous me connaissez bien maintenant, le premier que je coche c’est Capacity, Less than 20 guests ! (Capacité : moins de 20 personnes, c’est le filtre minimal sur ce site, j’aurais préféré qu’on puisse descendre à 12-10 dans les recherches). Heureusement, une capacité plus précise est indiquée ensuite et du coup quelques ranchs méritent qu’on y regarde de plus près : Rocking Z Guest ranch, Klondike ranch, Hidden Hollow Hideaway, etc.

3 Séjour équitation western : la recherche via des organismes en France

Il y a des organismes de type Rando cheval, Cavaliers du monde, ou encore Cavalngo qui organisent des voyages équestres partout dans le monde. L’avantage : vous payez tout en même temps, billets d’avion compris. Je n’ai pas fait appel à eux car j’étais déjà sur place pour mes études mais ils ont aussi des séjours en ranchs prévus, avec balades et/ou travail du bétail et participation à la vie du ranch. ça peut être une bonne solution, notamment si vous ne vous sentez pas très à l’aise avec l’anglais.

De mon côté, je ne suis pas repartie depuis, même si j’adorerais. J’ai seulement d’autres projets en ce moment : des projets à cheval avec mon cheval Oural et des projets en famille avec mes jeunes enfants. Mais pourquoi pas refaire un séjour dans un ranch, en famille cette fois, quand nos filles auront grandi ! Voilà un autre rêve !

Si vous avez envie d’assister à des événements équestres sur place, n’hésitez pas à le spécifier aux organisateurs : ils auront peut-être la possibilité de vous prévoir du reining, roping, barrel racing ou rodéo lors d’une journée 100% ouest américain. J’en ai vécu une quand j’étais adolescente grâce à deux semaines passées avec GSL dans le Montana. C’était mon premier séjour d’immersion au pays des cow-boys et j’en garde un souvenir magique. Ce qui me fait penser que j’aurais aussi pu faire dans cet article une session autour des voyages à cheval dans l’ouest américain pour les adolescents.

N’hésitez pas à découvrir mon expérience western dans le Nevada et à me raconter la votre ou votre projet de voyage !

Petite vidéo ci-dessous de mon expérience de déplacement d’un troupeau de vaches à cheval avec le mustang qui a été mon cheval là-bas pendant quelques semaines (voilà encore un critère précis et intéressant et qui variera selon les personnalités : est-ce qu’on préfère s’occuper du même cheval tout du long ou changer chaque jour). La qualité est moins bonne que dans mes autres vidéos (je n’avais pas le même matériel à l’époque).

Si l'article vous a intéressé, n'hésitez pas à le partager à d'autres passionnés d'équitation !

Laisser un commentaire