Aller au contenu
Accueil » Articles » Galoper sur le bon pied en balade ?

Galoper sur le bon pied en balade ?

Bonjour !
Si vous aimez l’équitation d’extérieur, vous voudrez sans doute lire le guide des 16 astuces simples pour réussir ses balades à cheval. Cliquez ici pour télécharger le guide gratuitement ! 🙂

Dans un manège ou une carrière, la question du départ au galop sur le bon pied est assez simple à régler : 

  • si on est à main droite, le cheval doit partir sur le pied droit,
  • si on est à main gauche, le cheval part sur le pied gauche.

Au galop à droite, l’épaule droite du cheval s’avance plus. Au galop à gauche, c’est l’épaule gauche qui s’avance davantage.
On est donc sur une allure asymétrique, (ça va être important pour la suite).

Oui mais voilà, comment faire en promenade puisqu’on est en ligne droite ? Il n’y a pas de “on est à main gauche” ou “on est à main droite”. Pas de barrière de carrière ou de mur de manège. Alors faut-il partir au galop à droite ? Faut-il partir à gauche ? 

La définition du galop

Pour répondre à la question, on va commencer par une immersion dans l’allure du galop.
Qui dit immersion dit définition.
Le galop est donc une allure asymétrique mais c’est aussi une allure naturelle basculée à trois temps suivie d’une phase de suspension (les 4 membres sont en l’air en même temps, d’où cette sensation de s’envoler pour le cavalier et plus encore quand il s’agit de sauter un obstacle au galop).

Le mieux pour voir le mouvement : une vidéo de chevaux au galop dans leur pré ! 


Quand on est en manège ou en carrière, on parle aussi de galoper à juste : c’est un équivalent de galoper sur le bon pied.
Quand on est sur le mauvais pied on dit qu’on galope à faux. Un exemple de galop à faux : à main droite, c’est l’épaule gauche qui s’avance plus que l’épaule droite.

Pour plus d’infos sur les allures naturelles des chevaux, je vous conseille cet article.

Les aides du départ au galop

Assez rapidement à cheval, on apprend les aides du départ au galop pour partir au galop par prise d’équilibre et non en accélérant la vitesse du trot pour tomber dans le galop. Voici les aides : 

  • reculer la jambe extérieure 
  • avoir la jambe intérieure à la sangle (c’est la jambe de l’impulsion)
  • avoir un léger contact avec la rêne intérieure
  • avoir un contact un peu plus poussé avec la rêne extérieure
  • laisser aller le bassin au mouvement en avant
  • ouvrir un peu les doigts sur les rênes.

À la bonne place, les deux jambes agissent en même temps, et c’est le départ au galop.

Vous avez vu, il y a une aide dont je n’ai pas parlé : c’est la voix.
En carrière et en manège, le cavalier l’utilise assez peu. il ne dit pas “galop” à son cheval, sa jument ou son poney. Le moniteur peut le dire, il peut faire aussi ce petit bruit de langue pour pousser l’impulsion quand vraiment le cheval et le cavalier ont besoin d’aide pour passer à l’allure supérieure. Mais globalement le cavalier, lui n’utilise pas la voix.
En extérieur, la voix est une aide beaucoup plus utilisée, et le simple mot “galop” peut donner des ailes à votre cheval si vous l’utilisez à chaque départ. Par contre, ce sont les autres aides, notamment les jambes, qui vont dicter au cheval sur quel pied partir.

Comment savoir qu’on galope sur le bon pied ?

On peut  baisser un peu le regard, l’histoire d’une seconde, sans modifier son équilibre pour regarder si l’épaule intérieure du cheval avance plus que son épaule extérieure. Si la réponse est oui alors c’est qu’on galope sur le bon pied.
Pourquoi est-ce qu’il faut que le mouvement soit très léger : tout simplement pour ne pas déséquilibrer le cheval.

Le réflexe du cavalier

En général, le cavalier, en extérieur, va demander le départ au galop qui est pour lui le plus simple, et c’est souvent le côté qui est le plus facile pour le cheval.
Je m’en rends très bien compte avec Oural : instinctivement je lui demanderai toujours un départ au galop à gauche (je vais donc reculer ma jambe droite).
Si on ne réfléchit pas à la question, on risque donc, de manière spontanée, de demander toujours le départ au galop sur le même pied. 

Pourquoi il est important de galoper à droite et à gauche en extérieur ?

Le galop est une allure qui va muscler le cheval et l’assouplir, faire travailler certains muscles plus que d’autres.
Le problème c’est que si on demande toujours des départs au galop du même côté, le cheval ne va pas se muscler de façon symétrique. De la même manière, la souplesse ne sera travaillée que d’un seul côté. 

C’est donc au cavalier de penser, avant de préparer ses aides pour un départ au galop, à quel côté n’a pas encore été fait ou est moins travaillé.
Et c’est d’ailleurs exactement la même chose qu’il se passe pour le trot enlevé.

Bref, en extérieur, il est donc tout aussi important de savoir galoper à droite et à gauche, de savoir demander le départ au galop à gauche et le départ au galop à droite pour pouvoir muscler son cheval de façon symétrique.

Galoper sur le bon pied en balade c’est galoper un coup à droite et l’autre fois à gauche

Techniquement, en ligne droite, on ne sera donc pas à faux en balade puisqu’il n’y a pas de mur de manège ou de barrière de carrière pour nous indiquer à quelle main on est.
Par contre la bonne pratique est d’essayer de varier les demandes au galop à main gauche et à main droite pour que le cheval puisse se muscler de façon symétrique. C’est comme ça qu’on répond à l’asymétrie de cette allure.

De manière générale, comme la plupart des cavaliers sont droitiers, les chevaux de balade et de randonnée sont plus habitués à galoper à gauche.

Après, comme toujours, l’idée est de s’adapter au cheval : si votre cheval a plus de mal à partir au galop à main gauche, il peut être intéressant, en balade, de demander des départs au galop à gauche pour travailler ça.

temps de suspension du galop

Si vous voulez en savoir plus sur le galop en promenade, n’hésitez pas à consulter les 9 questions/réponses pour galoper sereinement en extérieur ou l’article sur le cheval qui embarque en balade.


À vos commentaires, en extérieur, est-ce que vous avez le réflexe de proposer des départs au galop à droite et à gauche ?

Si l'article vous a intéressé, n'hésitez pas à le partager à d'autres passionnés d'équitation !

Laisser un commentaire